Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Au fil de la maladie

Au fil de la maladie

Biographie, maladie

14 avril 2014

N’ayant plus de place aux soins intensifs, j’étais dans un service qui se situe entre les soins intensifs et la salle de réveil. Les douleurs étaient atroces. Tellement je souffrais, j’hurlais de douleurs et une infirmière eue le toupet de me dire d’arrêter d’hurler que je dérangeais les autres patients. Lorsque la coordonnatrice des infirmières arriva et entendit la remarque, précisa à cette dernière que si j’hurlais autant, ce n’était pas pour déranger les autres mais que je devais souffrir terriblement. Qu’elle me connaissait très bien et savais que si je me plaignais cela n’étais pas pour rien et qu’il fallait me soulager au plus vite. Les médecins me donnaient de fortes doses de morphine afin de me soulager mais malheureusement les résultats n’étaient pas ceux escomptés.

Après plusieurs jours, on me remonta dans une chambre. J’avais quatre drains sur mon ventre, un morceau d’estomac en moins (encore un), une cicatrice avec environ une soixantaines d’agrafes et des douleurs abominables.

Bien évidement, je n’avais ni le droit de boire et de manger. Mais lorsque l’on vous interdit quelque chose, c’est à ce moment là que vous en avez envie. Moi c’était la soif. Je voulais boire. Mais il en était hors de question. Il paraît que les phases lunaires jouent beaucoup sur la santé. Et bien ce jour là, une éclipse solaire avait lieu. Je vous laisse lire ceci .

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article